Rectif 46

Usinage de pièces : une clientèle protéiforme

  • superuser87644
  • 22 octobre 2016

Usinage de pieces

La rectification de pièces de haute précision est un métier qui est très peu connu du grand public. Il est pourtant essentiel dans l'industrie notamment. L'usinage de pièce implique forcément un besoin dans une entreprise qualifiée pour produire une pièce qui demande une exigence et une précision optimale. L'utilisation de machine dédiée capable d'usiner avec une précision inégalée peut amener à travailler sur des pièces des plus originales et notamment sur un outil que tout le monde connaît et qui porte l'espoir d'une grande partie des Européens…

Le secteur utilisant le plus les outils d'usinage

On trouve des très nombreux domaines professionels qui utilisent des pièces de précision:

Médical

Avec le développement de la robotique, on arrive à de nouveaux usages de la médecine. Sans aller dans les nouvelles technologies, le travail des spécialistes en usinage concerne les prothèses qui aujourd'hui sont de véritables bijoux de technologie où la légèreté ne doit pas altérer l'efficacité. Au niveau de la marge d'erreur, le moindre micro millimètre peut compromettre le procédé.

Connectique

Ce secteur travaille sur la réduction maximum, plus les pièces sont petites, plus elles demandent un savoir-faire rare et des machines spécialisées. La connectique comprend aussi bien le terrestre que les océans, mais aussi l'espace.

Aéronautique

On imagine évidemment les Airbus et le milliard de pièces qu'il faut combiner pour les faire voler, mais on oublie souvent les appareils de tourisme, moins complexes, mais avec une exigence tout aussi essentielle avec le zéro défaut, car la moindre erreur peut entraîner des usures précoces, voir des accidents. Le grand public ne le sait pas, mais les grands avionneurs font appel à des fournisseurs pour ces pièces, car ils n'ont pas les machines adaptées.

Énergie

Du forage au central nucléaire, sans parler de l'éolien, le secteur de l'énergie fait travailler l'industrie de l'usinage de pièces avec des objectifs de durabilité, de compétitivité sur des petites commandes et forcément de sécurité.

Automobile

Pour l'automobile, ce sont surtout les pièces de machines des robots qui assemblent une partie des voitures qui sont commandées au secteur de l'usinage.

Horlogerie

Cela reste plus rare, car le savoir-faire des horlogers n'a pas entendu les machines de hautes précisions pour faire des merveilles et travailler des pieces très petites et très fine faite-maison. Aujourd'hui, ce sont surtout des petites quantités pour des pièces en titane et parfois en aluminium. On parle horlogerie, mais on est plutôt dans le monde des montre de luxe et des pièces uniques et sur-mesure.

Luxe

Le luxe comprend surtout les maisons de haute couture qui peuvent avoir des besoins de boutons qui nécessitent le savoir-faire de tout un secteur. On peut aussi trouver des pièces pour des stylos, des briquets.. Tout ce que fait le luxe en produit d'exception peut nécessiter un usinage d'exception.

 

Les principales façons de travailler les pièces

Ce sont les techniques les plus demandées par les clients de cette industrie.

  • Micro-usinage de précision, ébavurage, polissage, fraisage, perçage, taraudage, rectification, tournage, usinage de matériaux durs, usinage électro érosion à fil et enfonçage, usinage UGV, micro fraisage…

L'exemple du roulement du tambour de l'EuroMillions

Le secteur a l'habitude travailler sur des jeux de casino. La roulette semble être un jeu plutôt commun assez rudimentaire. Pourtant, l'ovale est une vraie pièce de précision qui doit être parfaite et qui répond à des normes bien précises pour que les joueurs ne soient pas lésés et que le jeu reste équitable pour tous les partis. L'ovale est réalisé dans un seul bloc qui est tourné et poli aux millimètres prés. Le travail le plus étonnant et qui a fait sensation dans le secteur, c'est l'appel d'offre de la Française Jeux qui cherchait un prestataire pour réaliser une pièce de son tambour de son jeu EuroMillions.

Le tambour, c'est en fait la roue qui tourne avec les boules à l'intérieur. Le concept est relativement simple, les premiers tambours de loto retrouvés datent de la renaissance italienne. La problématique est assez surprenante. Les sites de loterie en ligne retransmettent le tirage de l'Euromillions deux fois par semaine dans plus de 20 pays européens. La Française des Jeux a donc investi dans un nouveau studio et un nouveau tambour ultra-moderne tout en transparence. L'idée a été bonne, mais le roulement original ne tenait pas la distance et parfois freinait même le tambour pouvant semer le doute chez les joueurs capables de voir le moindre détail aujourd'hui. Pour éviter un bad buzz et garantir des conditions identiques sur chaque tirage d'une même cagnotte, il était nécessaire de trouver une solution.

Il a donc fallu trouver le moyen de faire un roulement unique qui soit léger et transparent tout en étant fiable sur le long terme. C'est donc un prestataire français qui a su proposer le bon produit.

Cet exemple montre comme cette filière inconnue du grand public peut intervenir partout et surtout, là où on ne l'attend pas !